Le RADEB forme des acteurs de l’éducation à la veille citoyenne à Avrankou

Le RADEB forme des acteurs de l’éducation à la veille citoyenne à Avrankou

Le Réseau des Acteurs de développement de l’éducation au Bénin (RADEB) a formé, du vendredi 9 au samedi 10 mars  2018, à la salle de conférences de la mairie d’Avrankou, les sept membres du « jury citoyen » et les 15 membres de la Cellule de participation citoyenne,  sur  l’ODD 4 et les défis de l’éducation.

Après l’étape d’Akpro-Missérété, le Réseau des Acteurs de développement de l’éducation au Bénin (RADEB) a fait bénéficier, aux sept membres du « jury citoyen » et des 15 membres de la Cellule de participation citoyenne  pour une implication active,  la formation sur l’ODD4 et les défis de l’éducation. Cette formation a permis aux participants de disposer d’outils nécessaires pour aller sensibiliser les populations et prendre de ce fait une part active dans la veille citoyenne dans le secteur de l’éducation dans la commune d’Avrankou.

A la manœuvre, Emmanuel Togbé Tété, coordinateur du RADEB qui a développé avec maestria des communications sur l’ODD4 (Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie), le cadre d’action 2030 et le Plan de développement de l’éducation post 2015 au  Bénin (les défis de l’éducation au Bénin en général et à Akpro-Missérété en particulier).

Satisfecit

Au sortir de la formation, les participants ont décerné un satisfecit au RADEB et ont pris l’engagement de travailler aux côtés de cette organisation  pour recenser les problèmes liées à l’éducation dans la commune d’Avrankou, et faire des propositions aux autorités communales afin d’y remédier. C’est le cas de Athanase Hounkanrin, membre de la CPC et de Florent Okou, membre du « jury citoyen », qui ont par ailleurs invité le gouvernement à œuvrer à une éducation de qualité au Bénin.

A préciser que cette formation s’inscrit dans le  cadre de  la phase expérimentale du projet de renforcement de la participation citoyenne des jeunes par des « jurys citoyens » sur l’éducation et l’employabilité.

Par Sylvanus AYIMAVO, le Chargé de communication

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *