La session du jury citoyen d’Avrankou tenue

Sous le leadership du Réseau des Acteurs de développement de l’éducation au Bénin (RADEB), le jury citoyen d’Avrankou a tenu, du 18 au 20 avril 2018, à la salle de conférences de la mairie de la localité, sa session unique.

Le jury  citoyen d’Avrankou s’active. A preuve, les membres de ce jury tiennent leur session unique les 18, 19 et 20 avril 2018. La session s’est voulu une rencontre majeure dont l’objectif a été d’identifier les problèmes liés à l’éducation et à l’employabilité des jeunes au niveau local en vue d’y apporter des approches de solution, lesquelles feront objet de délibération du jury citoyen. Une fois cette étape franchie, les approches de solution (propositions) seront présentées aux autorités locales et administratives pour leur prise en compte.

Pour mener à bien les travaux, le jury citoyen avait à leurs côtés Emmanuel Togbé et Bruno Gansa, tous d’eux respectivement coordinateur du Réseau des Acteurs de développement de l’éducation au Bénin (RADEB) et facilitateur et inspecteur de l’enseignement du premier degré, et les membres de la Cellule de participation citoyenne (CPC). « Je suis d’un appui pour ces jeunes du jury citoyen dans l’accomplissement de la mission qui est la leur afin que les problèmes d’éducation et d’employabilité au niveau de la commune d’Avrankou puissent être réglés en l’espace de huit mois », a fait savoir Bruno Gansa. Pour sa part, Emmanuel Togbé a rassuré de ce que les autorités locales et administratives saluent le travail qu’abattent les jurys citoyens et se sentent bien concernées.

Autorités locales et administratives concernées

Présent aux assises, Rafiyi Salami, représentant du chef de région pédagogique d’Avrankou et par ailleurs conseiller pédagogique s’est entretenu avec les membres du jury citoyen de la localité sur les défis locaux de l’éducation (école maternelle et primaire).

Avant la tenue de la session, faut-il rappeler, les membres du jury citoyen étaient descendus sur le terrain, pour collecter des données sur la qualité de l’éducation et l’employabilité des jeunes.  

A préciser que la session s’inscrit dans le  cadre de  la phase expérimentale du projet de renforcement de la participation citoyenne des jeunes par des « jurys citoyens » des communes d’Avrankou et d’Akpro-Missérété sur l’éducation et l’employabilité. Ledit projet dont la durée est de huit mois est financé par la coopération suisse à travers le Fonds de soutien aux initiatives de redevabilité (FOSIR).

Sylvanus AYIMAVO, le Chargé de Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *